« La faillite arrive, tout est en train de craquer » – Guy de la Fortelle

Guy de la Fortelle est directeur de Pando Éditions, fondateur de « L’Investisseur sans costume » et cofondateur du média Tocsin.

Dans cet entretien, il évoque plusieurs sujets liés à l’actualité économique, tels que l’explosion de la dette publique et du déficit, la destruction de nos capacités industrielles ou les enjeux de l’euro numérique.

Alors que la dette publique s’élevait à plus de 3100 milliards d’euros en 2023, Guy de la Fortelle estime que la situation est alarmante : « La dette est tellement considérable et les taux sont tellement forts que les intérêts bouffent tout. Même si vous avez un solde primaire positif, une fois que vous mettez les frais financiers vous vous faites démonter. Il faut gérer le flux et il faut aussi gérer le stock. Nous sommes arrivés à un stade où le stock n’est plus gérable. »

Outre les intérêts que l’État paye chaque année pour rembourser sa dette (46 milliards en 2024), Guy de la Fortelle insiste sur l’influence des créanciers étrangers à l’égard de la France.

« Nous ne sommes pas capables d’équilibrer nos comptes, nous allons chercher l’argent là où il est. Ils nous le donnent, mais ce n’est jamais gratuit. Et ce n’est pas payé demain, c’est payé tout de suite, en influence, en perte de souveraineté. Je ne suis pas sûr que si nous avions des finances tenues, nous aurions pris les mêmes décisions politiques depuis 5 ou 10 ans. »

L’analyste financier pointe aussi le manque d’efficacité des dépenses de l’État, dont le déficit s’élevait à 154 milliards d’euros en 2023, et son incapacité à générer de la croissance : « Nous dépensons du fric comme jamais, mais nos hôpitaux ne se portent pas bien, nos écoles ne se portent pas bien, notre armée ne se porte pas bien. »

Pour réduire le déficit public « sans appauvrir tout le monde », Guy de la Fortelle estime qu’il faut limiter les dépenses sociales tout en créant des emplois pour augmenter la création de richesse. Pour ce faire, il considère qu’il est indispensable de « reprendre la main sur nos frontières et de faire revenir les usines ».

« Ça va prendre beaucoup de temps parce que nous avons durablement détruit notre appareil industriel. Quand Emmanuel Macron vous dit que nous réindustrialisons, ce n’est que du flan », observe-t-il.

Si l’inflation a ralenti ces derniers mois et que le gouverneur de la Banque de France affirme qu’elle « reviendra à 2% dans un an au plus tard », Guy de la Fortelle considère qu’elle pourrait au contraire exploser en cas de baisse des taux d’intérêt directeurs de la Banque centrale européenne au mois de juin.

« Le système financier ne peut pas continuer très longtemps avec les taux actuels. Tout le monde dit qu’il va falloir que les taux baissent sinon ça va exploser. Il y a tout qui craque », explique-t-il.

« Vous avez un vrai problème parce que si vous baissez les taux d’intérêts alors que vous avez de l’inflation, vous faites de l’hyperinflation. Il y a un risque hyperinflationniste très important, c’est-à-dire d’emballement terminal. C’est pour ça que vous avez ce besoin de l’euro numérique, qui est un besoin de contrôle des prix. Et le contrôle des prix, c’est quoi ? C’est la gestion de la pénurie. »

📝 Retrouvez Guy de la Fortelle : https://www.investisseur-sans-costume.com

🎙️ Journaliste : Henri-Michel Thalamy
👉 https://twitter.com/HM_Thalamy
🗞️ https://www.epochtimes.fr

00:00 Intro
01:43 Le montant de la dette publique est-il inquiétant ?
03:32 Quel est le pouvoir de nos créanciers ?
05:40 En quoi la Banque centrale européenne a-t-elle un comportement prédateur ?
13:01 Quelle est l’influence des fonds géants américains ?
17:26 Pourquoi la dette française intéresse-t-elle BlackRock ?
20:36 La hausse de la dette a-t-elle permis d’augmenter la création de richesse ?
30:35 L’Europe peut-elle faire face à la concurrence des États-Unis ?
34:52 Comment s’explique le déclassement économique de la France ?
38:26 Que recouvre le projet « d’union de l’épargne et de l’investissement » porté par Emmanuel Macron ?
48:00 Quel impact de l’euro sur le pouvoir d’achat ?
53:14 Pendant combien de temps la France pourra-t-elle emprunter ?
59:48 L’inflation risque-t-elle de monter en flèche dans les mois qui viennent ?
01:02:40 En quoi l’euro numérique est-il « un carnet de rationnement géant » ?
01:09:08 Les économies prévues par le gouvernement sont-elles suffisantes ?
01:16:33 Quel bilan pour Emmanuel Macron et Bruno Le Maire ?
01:23:04 Vers un retour des Gilets Jaunes ?

#EpochTimesFrance #Epoch #GuydeLaFortelle #TocsinMedia #Tocsin #Interview #Entretien #Economie #France #Dette #Déficit #Inflation #Épargne #Investissement #Marchés #Taux #Intérêts #Argent #Emplois #Dépenses #Richesse #État #impôts #Euro #Dollars #France #Europe #ÉtatsUnis #Souveraineté #Effondrement #Déclassement #EuroNumérique #BlackRock #Ukraine #Monnaie #Investisseur #InvestisseurSansCostume #Macron #Politique #Gouvernement #Usines #Frontières #Finance #Financement #Créanciers #Concurrence #Pouvoir #Redistribution #Banques

Diversion suivante
Incarville : «Le milieu criminel n’est plus maté’, déplore le criminologue Xavier Raufer

Incarville : "Le milieu criminel n'est plus maté', déplore le criminologue Xavier Raufer

Avec Xavier Raufer, criminologue. Retrouvez Bercoff dans tous ses états avec André Bercoff du lundi au vendredi de 12h à 14h sur #SudRadio. Abonnez-vous ... Read more

Diversion précédente
Ukraine ; AstraZeneca ; De la diversité au séparatisme

Ukraine ; AstraZeneca ; De la diversité au séparatisme

Avec Éric Dénécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement ; Christine Cotton, biostatisticienne, auteure de "Tous vaccinés, tous protégés ? Vaccins ... Read more

0 0 votes
Article Rating

Vous pourriez aimer

Loading...
Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x