Candace Owens parle de “plantation démocrate”

0

Soutenez mon travail en faisant un don sur : http://www.filsdepangolin.com 💖
Facebook : https://www.facebook.com/FilsdePangolin/

Twitter : https://twitter.com/Filsde_Pangolin @Filsde_Pangolin

Source ➡️ https://youtu.be/1J0_f6jealA

Traduction : Alexandra Lépée

Si vous reuploadez cette vidéo sur votre chaine ou ailleurs, merci de mettre un lien vers cette vidéo, c ‘est toujours appréciable 💚

#FilsDePangolin

Parlons un peu de l’une des critiques qui a été faite à propos de votre point de vue sur l’Amérique noire.
Vous avez auparavant évoqué la nécessité de sortir de la « plantation idéologique », par exemple. Certains critiquent le fait que vous parlez beaucoup du pouvoir des Noirs… Est-ce que vous privez les gens de pouvoir d’action quand vous suggérez qu’ils ont été endoctrinés par le système éducatif ou quand vous suggérez qu’on leur dit, en quelque sorte, ce qu’ils doivent penser, qu’on leur ment ? Insinuez-vous que les choix politiques des gens ne sont pas faits librement ? Ou croyez-vous vraiment que ce n’est pas une question de pouvoir, mais de désinformation ?
Oui, c’est une question de désinformation, et les gens se trompent systématiquement à mon sujet ; ils pensent que je lance des choses pour faire du spectacle, comme quand je parle de « plantation démocrate »…
Les gens disent “ho vous ne devriez pas dire ça, vous ne devriez pas comparer ça à de l’esclavage”.
Non, en fait, si vous vous posez et que vous étudiez le modèle de l’esclavage américain – et je dis « plantation démocrate » parce qu’au début de la guerre civile, tous les démocrates avaient des esclaves, aucun républicain n’en possédait – et bien, quand vous observez ce modèle, d’accord, qu’est-ce qui était nécessaire ?
L’illettrisme. Les Noirs-américains n’étaient pas autorisés à apprendre à lire. Regardez l’Amérique aujourd’hui… Allez voir dans les centres-villes… ici à Los Angeles, vous avez des Noirs-américains, 75 % des garçons noirs ne sont pas capables de passer un test d’alphabétisation élémentaire. Dans les grandes villes… comme à Baltimore, dans cinq écoles, on a pu trouver aucun enfant noir qui sache lire ou écrire. Nous assistons donc à travers la pollution du système éducatif à l’abêtissement de tous les Américains, mais plus particulièrement celui des Noirs – et quand vous abêtissez (abrutissez) les Noir- américains, cela signifie qu’ils commencent à puiser leur éducation dans la culture, n’est ce pas ? Et c’est problématique.
L’absence du père. Énorme problème. C’est vous qui m’en avez en réalité fait prendre conscience. J’ai vu une de vos anciennes vidéos sur Black Lives Matter, où vous parliez de 23% de mères célibataires en 1960, 74% au moment où vous avez tourné cette vidéo, et je pense que c’est 77% en ce moment. Et qu’est-ce qui était important pour maintenir l’esclavage ? S’assurer que la famille était brisée. Ils faisaient constamment du commerce d’esclaves. Si vous lisez le livre de Frederick Douglass, son autobiographie, dans le premier chapitre, il parle du fait qu’il n’a rien ressenti lorsque sa mère est morte, qu’il n’a rien ressenti lorsqu’il a été séparé de ses sœurs… parce que c’était important pour entretenir la mentalité d’esclaves.
Donc, dans mon livre, j’ai un livre sur l’esclavage et je précise bien, lorsque je dis « plantations démocrates », je le pense, ça a été actualisé, ça a été modifié, mais nous vivons toujours sur cette plantation, nous faisons le travail pour les démocrates et nous ne recevons rien en retour, n’est-ce pas ? Voter à hauteur de 93% pour eux… pour moi, c’est là une forme d’esclavage. Nous travaillons pour vous et nous ne recevons rien en retour. La situation dans nos communautés est loin d’être réglée. Nos enfants ne sont pas plus intelligents.
Donc je réfléchis bien plus que ce que les gens disent… On dirait que je ne suis qu’un « lance-flammes », mais j’ai beaucoup réfléchi à ces questions et je crois en ce que je dis.
Parlons donc de certaines des influences culturelles que vous évoquez. Il est évident que la culture politique est très basée sur la notion de race, les hommes politiques attisent énormément de haine, en suggérant que les gens sont racistes. Kamala Harris en est, à mon avis, le meilleur exemple que j’aie jamais vu dans la politique américaine moderne : elle a littéralement traité Joe Biden de raciste, puis, un an plus tard, elle déclare qu’elle l’a traité de raciste parce qu’ils étaient en plein débat… c’est une explication tellement évidente ! (rires). Vous avez donc la culture de la politique, la culture d’Hollywood où les films suggèrent constamment que les Noirs-américains sont des victimes. Dernièrement, je regardais un film sur Netflix avec ma femme, dans lequel Jamie Foxx fait un discours littéral sur la façon dont l’Amérique a été bâtie pour maintenir les femmes noires en bas de l’échelle. Et puis il y a la culture de la musique. Et j’aimerais aborder chacun de ces points avec vous…

Diversion suivante

[VOSTFR] Trump: Discours dans le Michigan "J'ai été nominé pour le Prix Nobel de la Paix."

Donald Trump a été nominé pour le Prix Nobel de la Paix 2021. Sa candidature a été proposée par Christian Tybring-Gjedde, président de la délégation ... Read more

Diversion précédente

L'ECHIQUIER MONDIAL. Somalie : l’union impossible ?

Ravagée depuis 30 ans par la guerre civile, le chaos politique et un désastre économique, la Somalie cherche à rétablir l’unité de l’Etat. Quelles divisions ... Read more

Vous pourriez aimer

Loading...

Laisser un commentaire