Histoire du Canada dans le Nouvel ordre mondial de 1867 à 1993

1+

Eric Granger vous montre dans cette émission comment le Canada est, dès sa création, au service de l’Empire britannique maintenant appelé le “Nouvel ordre mondial”. Voyez qui sont les hommes, les institutions et les groupes secrets qui ont façonné le cours de l’histoire canadienne. Voyez aussi comment Mackenzie King est le premier politicien canadien à avoir ouvertement fait la promotion du “Nouvel ordre mondial” lors de son long règne comme premier ministre du Canada.

Pearson et Trudeau ont été, tour à tour, recrutés et formés par une élite mondialiste qui fomente la création d’un gouvernement mondial depuis des générations. Ces deux protagonistes du Nouvel ordre mondial ont tous les deux eu une éducation mondialiste soit à Oxford, à Harvard ou à la London School of Economics, et ont fait progresser de façon politique le calendrier de l’establishment international.

Entre 1984 et 1993, le gouvernement de Brian Mulroney signe deux accords de libre-échange afin d’enclencher définitivement le processus d’intégration de l’Amérique du Nord, c’est à dire la fusion du Canada, des États-Unis et du Mexique en une Union nord-américaine. Ces actions politiques ont été commandées par une élite mondialiste qui cherche à unifier toutes les nations sous l’autorité d’un gouvernement mondial incarné par les Nations-Unies.

Voyez comment le Canada est un participant actif dans la création d’un Nouvel ordre mondial dominé par une élite mondialiste qui travaille à ce projet depuis longtemps.

Eric Granger montre que, dès la fondation du Canada, l’establishment canadien était constitué majoritairement de membres en règle d’une société secrète internationale fondé par Cecil Rhodes. Une société secrète qui avait justement comme objectif d’éliminer graduellement le concept de souveraineté nationale afin de créer ce qu’ils ont appelé eux-mêmes le Nouvel ordre mondial. Une histoire condensée qui résulte d’une recherche étendue.

— Eric Granger – Le Décodeur : http://ledecodeur.quebec.


Diversion suivante

Charlotte Corday, l'ange de la Révolution - La Petite Histoire - TVL

« J'ai tué un homme pour en sauver mille. » Ainsi parlait Charlotte Corday, la jeune femme qui a assassiné le terrible Marat. Le 13 ... Read more

Diversion précédente

De Martin Luther King aux émeutes de Los Angeles : la lutte des noirs américains

Du discours de Martin Luther King aux violentes émeutes de Los Angeles, retour sur la lutte des noirs américains. Toute L'Histoire vous entraîne dans la ... Read more

Vous pourriez aimer

Loading...

Laisser un commentaire