L’Empire Contre Attaque

0

Après une série de points marqués par l’administration Trump, l’État profond a décidé de contre-Attaquer la semaine dernière. Bilan des opération de nettoyage du marais dans cette capsule.

https://www.patreon.com/Alexis_Cossette
https://www.paypal.me/AlexisCossette

Échange entre Lindsay Graham et Brett Kavanaugh sur les tribunaux militaires:

Ici, la traduction de l’échange (merci Dan Ad Lumen):
Extrait de l’interrogatoire de Lindsay Graham du juge Brett Kavanaugh à l’audience de confirmation, le 9/5/2018.

Q: Alors, quand quelqu’un dit après le 11 septembre et que nous sommes en guerre et que cela s’appelle la guerre contre le terrorisme, êtes-vous généralement d’accord avec ce concept?

R: Oui, sénateur, parce que le Congrès a approuvé l’autorisation d’utiliser la force militaire qui est toujours en vigueur et qui a été adoptée bien sûr le 14 septembre 2001, trois jours plus tard.

Q: Parlons du droit de la guerre. Existe-t-il un corpus de lois appelé le droit des conflits armés?

A: Il y a un tel corps, sénateur.

Q: Existe-t-il un corpus de droit appelé droit pénal de base?

A: Oui, monsieur.

Q: Y a-t-il des différences entre ces deux lois?

A: Oui, sénateur.

Q: Du point de vue d’un citoyen américain, vos droits constitutionnels vous suivent-ils si vous êtes à Paris (inintelligible)

A: (inaudible) Oui

Q: Bon, alors si vous êtes en Afghanistan, vos droits constitutionnels vous protègent-ils contre votre propre gouvernement?

R: Si vous êtes américain en Afghanistan, vous avez des droits constitutionnels contre le gouvernement des États-Unis, monsieur, de longue date, qui est depuis longtemps établi – tout ce qui existe dans cette loi depuis longtemps –

et il retourne à l’affaire Eisentrager.

Q: Je ne me souviens plus du nom – Johnson v. Eisentrager?

R: Bien, les citoyens américains qui collaborent avec l’ennemi sont considérés comme des combattants ennemis. Ils peuvent être – ils peuvent l’être – ils sont parfois poursuivis au pénal, parfois traités dans l’armée.

Q: Parlons de peut être – je pense que le précédent de la Cour suprême sous leur autorité, encore une fois, est une décision de la Cour suprême selon laquelle les citoyens américains qui ont collaboré avec des saboteurs nazis ont été jugés par l’armée; Est-ce exact?

A: C’est correct.

Q: Je pense que deux ont été exécutés?

A: Oui.

Q: Si quelqu’un doute qu’il existe une longue histoire dans ce pays que vos droits constitutionnels vous suivent partout, mais que vous n’avez pas le droit constitutionnel de vous opposer à votre propre gouvernement et de collaborer avec l’ennemi de la nation, vous seront traités différemment? Quel est le nom de l’affaire, si vous vous en souvenez, qui a réaffirmé le concept selon lequel vous pourriez être l’un des nôtres en tant que combattant ennemi s’il y avait des activités terroristes en Afghanistan? Êtes-vous familier avec cette affaire?

A: Hamdi.

Q: OK En fin de compte, chaque Américain dit avoir des droits constitutionnels, mais vous n’avez pas le droit constitutionnel de collaborer avec l’ennemi?

R: Il existe un corpus de lois, bien développé bien avant le 11 septembre 2001, qui comprenait la différence entre le droit pénal fondamental et le droit des conflits armés.

Q: Comprenez-vous ces différences?

A: Je comprends qu’ils sont différents corps de loi. Bien sûr.

—Fin de l’échange

Diversion suivante

Qanon: vue d'ensemble pour les sceptiques.

Appuyez Radio-Québec: https://www.patreon.com/Alexis_Cossette https://www.paypal.me/AlexisCossette Présentation d'ensemble du phénomène Qanon et éléments d'information à l'intention des sceptiques. L'assainissement du marais mondialiste sera planétaire. Les messages de ... Read more

Diversion précédente

Le SpyGate

Barack Obama risque la prison pour avoir espionné la campagne de Donald Trump avec tous les moyens de l'État américain et la complicité de services ... Read more

Vous pourriez aimer

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *